Des lieux de vie avec une biodiversité appropriée ...

Les chauves-souris,
des mammifères potentiellement très dangereux pour l’homme.

Orthographe.
Au singulier: chauve-souris, au pluriel: chauves-souris (Dictionnaire de l’Académie française).

Description usuelle mais peu sérieuse et très irresponsable.
Les chauves-souris sont des mammifères qui volent la nuit pour manger des insectes parfois nuisibles. Au nom de la biodiversité, il faut placer chez vous des gîtes pour ces animaux si utiles.

Ce que l’on ne dit généralement pas.
- En raison d’un système immunitaire particulier pauvre en lymphocytes B, les chauves-souris représentent un réservoir important pour les maladies virales notamment émergentes (syndrome respiratoire aigu sévère à coronavirus, fièvre de Marburg, fièvre Ebola, encéphalite à Nipah virus, ...). La géo-localisation actuelle hors Belgique de certaines maladies virales concernées ne fait pas de la chauve-souris un animal potentiellemment non dangereux pour nous (et d’autres mammifères) en ce qui concerne les virus connus, émergents et futurs.
- L’histoplasmose est aussi une maladie infectieuse du poumon que vous pouvez contacter en présence de fiente de chauve-souris. Il faut savoir que la chauve-souris est un vecteur important de cette maladie humaine car la température corporelle de ces animaux est peu élevée; les animaux infectés distribuent le champignon par la fiente. Le plumage des oiseaux est aussi un vecteur important pour la mobilité mondiale de cette maladie infectieuse. La fiente de poulet, de pigeon, d’étourneau, de merle et de chauve-souris entretient la croissance de l’histoplasma capsulatum particulièrement favorisée en milieu humide et à des températures modérées (La Belgique a un climat tempéré humide). Le CCHST du Canada publie une synthèse de vulgarisation intéressante.

Naturel ou, artificiel et commercial ...
La "protection de la nature" est aussi devenue une vaste opération commerciale capitaliste. Par vos impôts vous financez déjà, par l’application du droit européen, de très vastes zones de conservation où diverses espèces animales protégées ou non peuvent subsister dans un site naturel. Elever chez vous des chauves-souris dans un gîte artificiel acheté n’a rien de naturel et est la première étape vers une dépendance accrue à l’homme de ces animaux. Un gîte artificiel peut être considéré comme un habitat naturel quand il est susceptible d’être colonisé par une espèce sauvage ...


ATTENTION: en présence de fiente de chauve-souris, il est prudent de porter un masque avec un filtre de 2 micro-mètre!


C’est évident, la chauve-souris n’est pas un résident bien venu dans nos lieux de vie,
c’est un animal réservoir de virus pathogènes éventuellement mortels,
c’est un mammifère qui peut distribuer par la fiente le champignon de l’histoplasmose,
il n’y a qu’un public complètement désinformé qui peut placer des gîtes dans nos agglomérations,
inciter à placer un gîte à chauve-souris dans nos lieux de vie (les jardins privés et publics, les écoles, les clochers d’églises, ...) pourrait bien s’apparenter à un acte potentiellement criminel (une dispersion géographique des vecteurs de maladies pour faciliter une guerre biologique) ...


Ne touchez jamais une chauve-souris: une petite griffe peut être mortelle pour vous!
Si une chauve-souris entre chez vous, par exemple par la fenêtre quand vous aérez votre chambre, laissez votre fenêtre ouverte, éteignez la lumière, sortez et fermez la porte. La chauve-souris partira d’elle-même la nuit venue. Ne la chassez pas car elle pourrait vous mordre ou vous griffer.
Si simplement elle vous griffe, consultez sans tarder votre médecin car ces animaux sont généralement porteurs de certains virus de la rage, maladie mortelle si vous attendez qu’elle se déclare.


Soyez prudents et informez-vous auprès de scientifiques sérieux!

En attendant la disponibilité des vaccins pour toutes les maladies mortelles que toutes les chauves-souris peuvent transmettre sans même être affectées, ne les attirons pas près de nos maisons! Ne dérangeons pas la NATURE: laissons les vivre chez elles: les forêts et les grottes.

Pour des raisons de santé publique, il est conseillé de fermer au public les sites dortoirs des chauves-souris; il est donc simplement logique de ne pas vouloir qu’elles élisent domicile chez vous! Si vous êtes amené à approcher des chauves-souris (spéléologues, promenades nature, ... ) envisagez avec votre médecin le vaccin contre la rage.

Si vous voulez en connaître plus sur les chauves-souris, lisez les publications scientifiques sérieuses (Institut Pasteur, etc.). Méfiez-vous des explications publicitaires visant à vendre des gîtes mais souvent aussi de l’écho par les groupements divers, gouvernementaux ou non, agitant une argumentation fallacieuse autour de la biodiversité.

Ce n’est pas parce que les chauves-souris sont utiles quand elles mangent des insectes en survolant la nuit votre jardin qu’il faut les inviter à loger chez vous!
Les chauves-souris vivent en colonies dans des lieux à l’écart de l’activité humaine; préserver ces lieux de résidence c’est préserver la nature. Placer un gîte chez vous est contre nature et n’a absolument rien à voir avec la protection de la nature! Les chauves-souris peuvent parcourir des dizaines de kilomètres autours de leurs zones dortoirs, il n’y a donc aucune bonne raison pour implanter des gîtes chez vous!

Soyez plus malin que vos voisins: n’affichez pas votre ignorance en installant des gîtes à chauves-souris chez vous!

P.S.
Si vous ne croyez pas que les virus de la rage ni que les chauves-souris s’arrêtent aux frontières, lisez:
Info relativement sérieuse.

Le code de cette page respecte la syntaxe stricte HTML 4.01 définie par le Consortium W3.