Des jardins d’agrément et des parcs publics où l’air est réellement respirable ...

Le Hêtre européen (latin: Fagus Sylvatica, anglais: Beech).

Classification.
Règne: Plantae
Sous-règne: Tracheobionta
Division: Magnoliophyta
Classe: Magnoliopsida
Sous-classe: hamamelidae
Ordre: Fagales
Famille: Fagaceae
Genre: Fagus

Le hêtre est un grand arbre forestier.
Les zones de rusticité du Fagus sylvatica purprea sont de 4 à 7. En Wallonie, il ne faut pas planter ce genre d’arbre en zone de rusticité 8, c’est à dire au nord du sillon Sambre-Meuse (Brabant wallon, etc.). Les arbres plantés en dehors de leurs zones de rusticité seront affectés par des insectes et maladies d’un climat qu’ils ne supportent pas très bien.
A la Sainte-Catherine, avant de planter un arbre, vérifiez si la zone de rusticité convient!

Le hêtre commun atteint facilement 30 mètres de haut.
En Belgique, dans la forêt de Soignes, on peut voir des hêtres qui se développent en hauteur. Planté dans un jardin, son port est nettement plus étalé: prévoyez au moins 8 mètres dans toutes les directions. Il est préférable de le placer au sud de votre propriété pour faire de l’ombre chez vous et non chez votre voisin: une zone cours et jardin n’est pas une zone forestière et priver volontairement votre voisin de soleil constitue un abus de droit de jouissance de propriété. Attention qu’un hêtre a une silhouette qui s’oriente en fonction du vent dominant et de la lumière qu’il reçoit; vous pourriez obtenir en quelques années un arbre qui est plus chez le voisin que chez vous et alors vous voir contraint par un droit imprescriptible de couper les branches qui dépassent la limite des propriétés.

Le hêtre a des racines superficielles: elles ne permettent pas à l’arbre de résister au grand vent. Planté hors d’une forêt, cet arbre doit absolument se trouver à bonne distance des habitations et murs sur lesquels il peut tomber. N’oubliez pas que les textes de droit indiquent la distance minimale entre la limite d’une propriété et le tronc d’un arbre; ils n’autorisent pas de planter un grand arbre près d’un mur de séparation sans tenir compte des autres paramètres (ombre portée, risques pour les bâtiments, étendue des racines, étendue de la robe, ...). Dans une zone cours et jardins, vous ne pouvez donc pas le planter à la distance minimale de la limite de votre propriété (2 mètres) mais à bien plus de 10 mètres. Pensez aussi à ce que cet arbre ne supporte pas bien la taille, vous ne pourrez élaguer les branches qui surplombent la propriété du voisin sans mettre la vie de l’arbre en péril.

ATTENTION en Wallonie!
Si on vous offre un plant de hêtre commun lors de la semaine de l’arbre 2010, méfiez-vous !
Vous devez d’abord vérifier si votre zone de rusticité est appropriée à l’arbre. Le mot indigène est souvent utilisé pour vous induire en erreur!
Il est aussi assez risqué de planter un grand arbre ne résistant pas au vent dans votre jardin alors qu’il est quasi certain que les changements climatiques augmenteront les tempêtes!
D’autre part, les oiseaux d’un grand arbre forestier planté hors de son milieu naturel devront bien se nourrir de vos cerises, vos groseilles, vos salades, ...

La floraison des petits chatons a lieu en avril-mai.

Cet arbre est classé en 7 sur l’échelle OPALSTM.
Il ne faut donc pas planter de hêtre dans vos jardins, aux abords des écoles et maternités ni dans les parcs et lieux publics; en période de pollinisation, il excluerait des lieux les allergiques, les asthmatiques et les femmes enceintes.

Le fruit se nomme la faîne. Il est légèrement toxique car contenant du triméthylamine.
Les feuilles et l’écorce sont toxiques.
En cas de problème: Centre antipoison belge.

Pour rompre la monotonie du vert on utilise en décoration paysagère le hêtre pourpre.
Evitez dans votre jardin cet arbre nocif à votre santé: pour décorer utilisez de préférence un érable femelle rubrum "Octobrer Glory" ou "Bowhall" moins large.

De nombreuses espèces existent:
- hêtre pleureur (Fagus sylvatica pendula)
- hêtre européen (Fagus sylvatica L.)
- hêtre de Spath (Fagus sylvatica Zlatia)
- hêtre d’Orient (Fagus orientalis)
- hêtre d’Amérique (Fagus grandifolia)
- hêtre brillant (Fagus lucida)
- hêtre du Japon (Fagus crenata Bl. ou Fagus sieboldii Endl.)
- hêtre bleu du Japon (Fagus japonica)
- hêtre de Chine (Fagus engleriana)
- hêtre de Chine méridionale (Fagus longipetiolata)
- hêtre de Taïwan (Fagus hayatae)
- hêtre du Mexique ou Haya (Fagus grandifolia subsp. mexicana)
- hêtre du Chili (Nothofagus antarctica)
etc.

Le hêtre n’est pas une espèce menacée mais a ses insectes .
Les feuilles peuvent se faire attaquer par le puceron laineux (Phyllaphis fagi), le bombyx disparate (Lymantria dispar L.) et l’orchestre rouge (Rhynchaenus fagi L.). L’écorce du tronc peut satisfaire la cochenille (Cryptococcus fagi Baer). Evidemment ne vous imaginez pas dans votre petit jardin grimper à 30 mètres de haut pour répandre un produit sur un hêtre. Quelques centaines de larves coccinelles peuvent y grimper pour vous (la coccinelle bipunctata est à la mode).
Cet arbre indigène attirera dans votre jardin plusieurs centaines d’insectes différents qui n’ont rien à faire dans votre biotope. A une époque où l’on veut réduire les insecticides dans les jardins, mieux vaut ne pas attirer des centaines de nouvelles bestioles différentes.

Le hêtre est un arbre nocif pour la santé des humains. C’est un arbre anémophile qui pollue l’air que nous respirons tous en le chargeant par du pollen allergisant. Dans les jardins des particuliers, moins entouré qu’en forêt, il disperse plus facilement son pollen néfaste à la santé tout en y créant des concentrations (la plus grande partie du pollen stagne dans les environs de l’arbre et ne s’envole pas au loin). Des allergies croisées avec les bétulacées (bouleau, coudrier, ...) sont rapportées.
La fiche du hêtre sur le site officiel du R.N.S.A. classe cet arbre anémophile dans les allergisants faibles, mais avec une grande quantité de pollen diffusée dans l’air que nous respirons. Pour vous aider à réduire la concentration en pollen allergisant de hêtre dans vos jardins, d’autres arbres qui ne posent pas de problèmes d’allergies au pollen sont suggérés.

ALERTE !
En 2009, sans argumentation sérieuse, c’est le hêtre qui est choisi par la Direction des Espaces Verts de Wallonie pour être mis en évidence lors de la semaine de l’arbre où d’autres arbres à pollen allergisant aéroporté seront aussi distribués gratuitement aux communes (8450 plants seraient distribués pour être plantés hors des forêts ordinaires, certains pour polluer vos espaces publics).
Il ne faut donc pas accepter aveuglément les cadeaux empoisonnés de la Direction des Espaces Verts wallons et privilégier ainsi dans votre jardin et dans vos espaces publics la plantation des espèces néfastes à votre santé.
Le choix de diversité des essences doit se faire en fonction des variations climatiques prochaines tout en conciliant la possibilité de vivre chez soi sans nécessairement devoir se faire désensibiliser. L’impact négatif sur la santé publique des arbres à pollen allergisant aéroporté semble toujours passé sous silence par ce Service Public wallon qui fait ainsi le jeu de l’industrie pharmaceutique.

De l’automne au printemps, cet arbre à feuilles caduques n’a pas d’effet bénéfique sur l’environnement car il n’a pas de feuilles actives utilisant l’énergie solaire!
De plus l’action négative pour l’environnement est démontrée: le Fagus Sylvatica est classé comme un arbre à forte production de monoterpène qui par processus photochimique crée de l’ozone troposphérique néfaste à la santé des humains.

Tout polluant de l’air que vous pouvez éviter est un mieux pour votre environnement et votre santé à long terme.

Donc c’est très simple,
en avril-mai, ne fréquentez plus les lieux publics et touristiques garnis de hêtre;
et, ne plantez pas de hêtre dans votre jardin:
préférez lui, par exemple, un érable rouge femelle tel l’Acer rubrum "Bowhall"..

Lisez Suzanne Déoux, médecin ORL: végétaliser HYPO-allergisant !


Le code de cette page respecte la syntaxe stricte HTML 4.01 définie par le Consortium W3.  Page d’accueil