Ces plantes sauvages dangereuses, envahissantes, destructrices des murs, ...
 (utilisées par des décorateurs irresponsables)

Le Lierre (latin: Hedera, anglais: Ivy).

Classification.
Règne: Plantae
Division: Magnoliophyta
Classe: Magnoliopsida
Sous-classe: Rosidae
Ordre: Apiales
Famille: Araliaceae
Genre: Hedera


Vous voyez un jardin décoré de lierre;
ne dites pas: Que c’est beau mais: Que c’est nocif et dangereux!


Attention:
Le lierre est une plante toxique très dangereuse aussi appelée à juste titre pour son action destructrice le "bourreau des arbres" .
Les feuilles et les fruits sont dangereux. Deux à trois baies suffisent à provoquer des troubles chez l’enfant. Des quantités supérieures peuvent provoquer un coma risquant d’aboutir à la mort. Appliquées sur la peau, les feuilles irritent les personnes sensibles.
Une source sérieuse d’information sur les dangers de plantes non indispensables dans votre jardin est le site en français du Gouvernement du Canada.
Symptômes:
vomissements, diarrhées, lésions banales du tube digestif, excitation fébrile, congestion des méninges, coma avec dépression respiratoire pouvant aboutir à la mort par asphyxie.
En cas de problème, contactez votre médecin ou le Centre antipoison belge
Il existe une variété de lierre très vénéneux ( poison ivy )

N’oublions pas:
Le lierre n’est pas une plante verte parasite mais bien une plante sauvage destructrice; elle s’attache au moyen de racines adventives (crampons) qui semblent inoffensives mais qui se transforment en véritables racines nourricières et destructrices à la moindre humidité.
Quoi de plus beau qu’un mur de vieilles briques parées au mortier blanc à la chaux? Oublie-t-on les qualités thermiques fonctionnelles d’un tel mur lui permettant de restituer de la chaleur en début de soirée et de cultiver des plantes plus sensibles ou de favoriser vos arbres fruitiers? Pour un jardin où vous voulez que le froid tombe brusquement en soirée tapissez vos murs de lierre!
Du lierre sur un mur ce n’est vraiment pas beau mais, comme le critère de beauté est purement subjectif, pour ne pas détruire un mur par l’attaque du lierre, il vous est toujours loisible de tendre à la distance légale appropriée de la limite de la propriété quelques fils sur lesquels grimpera l’écran végétal d’aspect et de couleur de votre choix.(Attention pour vos mesures que les anciens murs non mitoyens sont construits en retrait de la limite des propriétés!) L’écologie n’a aucun sens logique pour vous, alors ne profitez pas des caractéristiques thermiques d’un mur mais gaspillez l’énergie par un chauffage pour terrasse et jardin.

Ses acariens:
Hiver comme été, le lierre est l’habitat de plusieurs sortes d’acariens. Producteurs d’excréments volatiles allergisants, les acariens sont en général invisibles à l’œil nu mais ici, l’un d’eux, l’arthropode Bryobia kissophila, atteint 0,7 mm.
N.B. Evident, mais rappelons que plus grande est la surface de votre écran de lierre et plus il y a d’acariens. Si l’on vous dit que les acariens sont de gentilles araignées qui ne piquent pas ... méfiez-vous de ce qu’on ne vous dit pas!

N’oublions pas que:
Le lierre renferme des saponosides (de l’hédérine qui libère de l’hédéragine par hydrolyse) et les acides hédérique, chlorogénique, formique et malique.

On ne nous dit probablement pas tout !
Evidemment les vendeurs dans les jardineries n’en diront que du bien et, les apiculteurs amateurs désinformés vous conseilleront d’en planter pour nourrir gratuitement leurs insectes ...
Autant savoir que le lierre est une plante invasive et est donc considérée comme telle dans les Etats sérieux où la vérité n’est pas muselée par des intérêts divers.

Pollen, allergie, asthme, maladies respiratoires, ...
Le lierre est classé comme très nocif sur l’échelle de référence OPALSTM.
C’est tellement beau que de planter du lierre pour participer à l’augmentation des allergiques et des asthmatiques en Wallonie ...

Une modification anarchique du biotope: la mort des abeilles domestiques.
On vous fait croire qu’il faut nourrir les abeilles domestiques en plantant chez vous des plantes mélifères ... mais en réalité vous les affamez!
En plantant du lierre de façon anarchique vous fournissez en démesure un pollen de fin de saison qui a la propriété de faire cristalliser rapidement le miel. En hiver les abeilles domestiques se retrouvent devant des réserves cristallisées et meurent de faim à la grande joie des producteurs des pays où il n’y a pas des jardiniers irresponsables qui modifient l’assiette des abeilles domestiques.
Si vous plantez du lierre dans votre jardin vous modifiez dangereusement votre biotope mais, il semble bien aussi que vous faites mourir de faim les abeilles domestiques.


En clair,
dans le jardin, des enfants ou du lierre, il faut choisir pour éviter le pire.

De nombreuses plantes sont toxiques mais il ne faut pas tenter le diable!
En jardinerie, on vous cache volontairement la vérité, le seul but est de vendre le plus possible, même des végétaux à déconseiller!
Le lierre affecte aussi chiens, chats, bovins, ... !!!


Le code de cette page respecte la syntaxe stricte HTML 4.01 définie par le Consortium W3.  Page d’accueil