Des jardins familiaux avec des pommiers productifs ...

Choisir les pommiers de votre jardin familial.

Dans votre jardin, c’est vous qui choisissez ce que vous y plantez! L’horticulture étant l’art de cultiver les jardins, c’est bien vous qui êtes l’horticulteur en titre et pas les personnes spécialisées qui multiplient et vendent les végétaux que vous y plantez.
On pourrait croire qu’en Wallonie (Belgique), chez vous, vous allez pouvoir planter les variétés de pommiers appropriées à votre petit jardin familial. En réalité, l’offre des jardineries locales est souvent totalement orientée vers Gembloux et inadaptée. Il faudra vous informer partout en ne gobant pas trop vite l’info régionale qui circule; il vous faudra souvent dépasser les limites de votre région et éventuellement acheter par correspondance.
Il faudra aussi vous méfier des livres de jardinage dont la mise à jour est principalement le look de la couverture mais ne citent que des variétés qu’on choisissait il y a cinquante ans et plus. Ces variétés toutes assez sensibles aux maladies sont toujours disponibles dans les jardineries mais ne font plus partie aujourd’hui d’un choix rationnel.
Un autre critère de sélection simple: on n’achète pas un livre de jardinage pour la photo de l’auteur en couverture!

Quels sont les critères à retenir?

1) Votre jardin n’est pas un grand verger: la surface ensoleillée à consacrer à vos pommiers est limitée.
- excluez les variétés génétiquement anormales ne pouvant participer à la pollinisation croisée, les triploïdes (y compris celles labellisées RGF!).
- excluez l’utilisation d’un pommetier, d’un pommier à fleurs, d’un pommier ornemental car c’est un emplacement perdu pour un arbre productif: un pommier colonnaire est un choix bien plus intelligent car il décorera et produira en plus des fruits comestibles!
- excluez les pommiers hautes-tiges qui conviennent très bien aux prés-vergers mais peu à un jardin familial moyen où l’excès de surfaces ombragées augmente les spores nocifs à la respiration des humains.
- un très petit jardin? Alors la solution c’est deux collonaires ou un pommier DUO, TRIO ou QUATUOR:
Pommier quatuor
Par exemple, le QUATUOR disponible dans les bonnes jardineries, avec quatre variétés réellement très très peu susceptibles aux maladies. Sur un même pied sont greffés les cultivars Nela, Discovery, Rubinola et Topaz.
Avec des pommes d’été: Nela et Discovery, une pomme d’automne: Rubinola et une pomme d’hiver: Topaz, votre petite production sera échelonnée dans le temps. Vous croquerez la Nela dès le mois d’août.
Un pommier TRIO assemblant d’anciennes variétés est encore souvent apprécié: Dülmener Rosen, Prince Albrecht de Prusse (des pommes d’automne) et la Pomme Cloche (pomme d’hiver).

2) Pendant les 20 ans de production qui viennent, vous allez vieillir ...
- Pour éviter la grande échelle et les accidents, choisissez des fuseaux, gobelets ou mieux: les basses-tiges alignés en haie fruitière.

3) Vous souhaitez des arbres fruitiers avec peu d’entretien: peu ou pas de traitements chimiques,
- ne plantez donc que des variétés possédant au moins une résistance génétique aux races communes de tavelure (Santana, Liberty, Reglindis, Florina, Rebella, Heliodor, Karneval, Red Topaz, Collina, Nela, Rubinola, Releika, Ariane, Rajka, Rewena, Delfloga, Mira, Rhapsodie, Sonate, Rondo, Moonlight, Goldlane, Pompink - Ginover, ...).
ATTENTION aux publicités régionales mensongères qui qualifient de résistantes des anciennes variétés simplement peu susceptibles qui ne résistent même pas aux nombreuses races communes de tavelure!

4) Les pommiers ne sont pas à cacher au bout du jardin ...
- Ils sont beaux: des fleurs, des fruits colorés, et en plus les pommes sont délicieuses! Dans un jardin d’agrément, une haie fruitière est un élément décoratif!
Pourquoi pas chez vous un alignement de quelques colonnaires ou de fastigiés ?

5) Votre jardin familial n’est pas une annexe d’un parc conservatoire variétal ...
- Non aux prétendues anciennes variétés, prétendues régionales, aux origines douteuses. En 1800 on plantait des triploïdes accompagnés d’un bon pollinisateur, mais nous sommes au 21ème siècle! Aujourd’hui, le large choix des variétés disponibles permet de biodiversifier en ne plantant que des pommiers normaux participants tous à la pollinisation croisée: les diploïdes.
Les meilleurs pommiers de Basse-Lotharingie ne se limitent pas aux variétés labellisées RGF, biodiversifier ce n’est pas se limiter à quelques RGF!
Dans un petit jardin familial, ne plantez donc jamais des variétés triploïdes pour "amateurs": Gascoyne’s Scarlet (Joseph Musch), Reinette de Blenheim, Godivert, Cwastresse Double, Gris Braibant, Reinette Hernaut, Jacques Lebel, Spurkoop, ...

6) Certaines pommes ont une forte teneur en vitamines C.
Les pommes Ribston Pepping, Transparente Jaune, Freiherr von Berlepsh, Red Berlepsch, Reinette d'Orléan, Reinette Ananas, ... sont bien connues pour la teneur élevée en vitamines C alors que la Granny Smith n’en a quasi pas! Releika et Jonafree ont 10 fois plus de vitamines C qu’une Gala ...
Une pomme délicieuse avec des vitamines C en plus, c’est d’évidence un meilleur choix;
votre vendeur réputé ne peut vous renseigner sur la variété qu’il vous propose ... très SUSPECT!

7) L’Alkmene Cevaal peut-elle être consommée modérément par les diabétiques?
Et oui, les pommes contiennent des sucres (fructose, glucose et saccharose).
Mais toutes les pommes ne sont pas semblables. Par exemple, la Reglindis ne contient pas de glucose , peu de fructose mais beaucoup de sacharose. Et globalement une variété peut être très sucrée ou moins. Seul votre médecin peut vous conseiller selon votre état de santé et votre type de diabète.
Et pour la variété que l’on vous suggère de planter chez vous? Votre pépiniériste réputé ne sait pas ... SUSPECT!

8) La Santana affecte moins vos défenses immunitaires donc moins de réactions allergiques,
et on en plante massivement en Hollande ...
Et si vous militiez aussi pour la réduction des allergènes dans l’air et les aliments ...
Il n’y a pas de pommier SANTANA dans les rayons de votre jardinerie préférée ... très SUSPECT!

9) Pour préserver votre santé, vos pommes vont vous apporter des antioxydants ...
- C’est scientifiquement bien connu, la pomme contient des antioxydants bénéfiques à votre santé.
Certains antioxydants utiles se trouvent dans la pelure. Il est donc préférable de croquer la pomme sans la peler. Evidemment, pour cela la peau ne doit pas contenir des produits chimiques nocifs provenant de la culture intensive de variétés devant être traitées deux fois par semaine. Vous devez donc uniquement planter des variétés génétiquement résistantes ou multirésistantes, évitez même les variétés prétendues peu susceptibles aux maladies. Ainsi, en général, un seul traitement phytosanitaire au débourrement suffit.
- Pour avoir sur vos pommiers des pommes mangeables avec la pelure:
    oui aux nouvelles variétés diploïdes résistantes aux maladies ou multirésistantes!

Attention: sur toutes les pommes il faut enlever au couteau les tâches brunes: elles sont cancérogènes!


Le code de cette page respecte la syntaxe stricte HTML 4.01 définie par le Consortium W3. Voir aussi:
Dans son jardin, des pommiers avec des pommes, c’est facile.
Des pommes qui conservent l’hiver ou pas?
La fécondation croisée des pommiers.
Pourquoi choisir les nouvelles variétés de pommiers domestiques?
Les pommiers domestiques. (page principale)